Environnement

ANALYSES DES EAUX DE BAIGNADES

La qualité des eaux du lac du Bourget est excellente depuis 2013, selon le Ministère chargé de la santé.

Télécharger les derniers résultats des analyses des eaux de baignades

PUCE DU CANARD

Depuis plusieurs années, certains baigneurs se plaignent de démangeaisons au sortir de l’eau. Ce phénomène a été communément appelé « La puce de canard ».

Il est dû à une larve microscopique, la cercaire, qui, au cours de son cycle de vie, colonise de petits escargots d’eau douce puis s’attache aux oiseaux… mais parfois se trompe de cible et se colle aux baigneurs, leur occasionnant des éruptions cutanées passagères.

Si le phénomène n’est pas encore complètement compris, des paramètres favorisant son développement ont été mis en évidence : une eau peu profonde riche en végétation et dont la température dépasse 20°C, la présence de canards et de mollusques parasités…

Pour prévenir ce désagrément, Grand Lac intervient donc avant chaque saison estivale sur les plages à risque par le biais de campagnes de brassage des mollusques afin de couper le cycle parasitaire et empêcher les cercaires de se développer. L’agglomération s’est aussi engagée, avec la Direction Départementale des Territoires (DDT), dans un plan de régulation des canards sédentaires.

Vous pouvez individuellement prévenir les risques de démangeaison en vous douchant à la sortie du bain, en vous séchant énergiquement et en ne séjournant pas trop longtemps dans les eaux peu profondes. Vous pouvez aussi agir en ne nourrissant pas les oiseaux, vecteurs de parasites, à proximité des eaux de baignade.

Plus globalement, le fait de ne plus nourrir les oiseaux évitera aussi leur domestication et leur sédentarisation.

Plus de renseignements sur la puce du canard en lisant la bande dessinée du détective Colvert disponible au siège de Grand Lac et à la capitainerie d’Aix-les-Bains.

14 GrandLac_Panneau_PuceCanard(1)

Recensement des cas de dermatite cercarienne

Vous pouvez remplir le formulaire via le formulaire ci-joint